CCIQ | L’immigration à Québec, une priorité!

L’immigration à Québec, une priorité!

Mardi 24 mai 2022

En mars dernier, la Chambre de commerce et d’industrie de Québec dévoilait sa Vision 2035, une étude qui se veut être un diagnostic économique de la région, de ses principaux enjeux et des interventions à mener pour assurer son essor lors des prochaines années. Les constatations émises dans ce rapport nous amènent aujourd’hui à lancer un appel à tous pour qu’il y ait concertation sur un sujet d’importance : l’immigration.

Situation démographique actuelle et vieillissement de la population

L’accroissement démographique est une composante clé de la croissance économique d’une région. Il passe par deux principaux canaux : la migration (internationale, interprovinciale et interrégionale) et l’accroissement naturel.

La population de la région de Québec vieillit plus rapidement que celle de l’ensemble du Québec. La part des 65 ans et plus ne cesse d’augmenter dans la population et cette tendance devrait s’accélérer dans les prochaines années. Alors que ce segment de population représentait 16 % de la population en 2011, cette part a augmenté à 22 % en 2021 et elle devrait atteindre 27 % en 2031. Pendant ce temps, la population active (15-64 ans) continuera de diminuer et celle-ci passera de 70% en 2011 à 60% en 2031. Le vieillissement restreint le bassin potentiel de travailleurs sur le marché de l’emploi, ce qui accentuera la rareté de main-d’œuvre déjà ressentie par les entreprises de la région.

L’immigration : une solution pour assurer la croissance démographique et adresser la rareté de main-d’œuvre

En 2021, le poids démographique des immigrants internationaux dans la région de Québec s’élevait à 5,9 %, alors qu’il était de 2,9 % en 2001. Il s’agit d’un progrès significatif, mais qui laisse encore place à l’amélioration considérant que le poids démographique de la région de Québec dans l’ensemble du Québec est de 8,9 %. L’immigration internationale est assurément l’un des principaux leviers de croissance démographique pour Québec. De plus, alors que les immigrants représentent 5,9 % de la population de Québec, ils occupent 6,4 % des emplois en 2021. Ils sont ainsi plus actifs sur le marché du travail que les natifs.

La RMR de Québec présentait, en avril 2022, le plus faible taux de chômage d’un océan à l’autre (2,5 %) et le nombre de postes vacants (27 650 postes vacants selon Statistiques Canada en date du 22 mars 2022) n’a cessé de croître. En outre, un récent sondage révèle que près de neuf employeurs sur 10 indiquent avoir éprouvé de la difficulté à recruter de la main-d’œuvre en 2021, une tendance qui semble vouée à persister selon les statistiques mentionnées ci-haut.

Notre ville possède tous les atouts nécessaires pour attirer et retenir les travailleurs étrangers, mais il est indéniable que les processus d’immigration doivent être simplifiés et accélérés. Les gouvernements ont un rôle primordial à jouer afin que l’immigration devienne une véritable solution à la rareté de main-d’œuvre qui afflige présentement bon nombre de nos entreprises depuis déjà quelques années. En tant qu’acteurs clés du développement économique et touristique de notre région, nous joignons notre voix à celle des gens d’affaires qui espèrent que des actions concrètes et immédiates soient déployées afin d’augmenter le nombre de travailleurs issus de l’immigration à Québec.



Steeve Lavoie
Président et chef de la direction
Chambre de commerce et d’industrie de Québec

Mario Girard
Président-directeur général
Port de Québec

Robert Mercure
Directeur
Destination Québec cité

Stéphane Poirier
Président et chef de la direction
Aéroport international Jean-Lesage de Québec

Raphaëlle-Ann Samson
Directrice générale
Jeune chambre de commerce de Québec

Carl Viel
Président-directeur général
Québec International

Retour aux actualités