CCIQ | Élections Québec 2018 | La main-d’œuvre, la priorité de la communauté d’affaires de Québec

Élections Québec 2018 | La main-d’œuvre, la priorité de la communauté d’affaires de Québec

Mardi 25 septembre 2018

Québec, le 25 septembre 2018 – Dans la foulée de son Assemblée générale annuelle et à quelques jours du scrutin au Québec, la Chambre de commerce et d’industrie de Québec (CCIQ) tient à réitérer que la priorité pour la communauté d’affaires de la Capitale-Nationale est l’enjeu de la main-d’œuvre. Cette conclusion s’appuie sur les plus récents sondages ainsi que les consultations auprès des membres et des partenaires de la CCIQ.

Un sondage Léger réalisé du 23 août au 4 septembre 2018 auprès des membres de la CCIQ et de la JCCQ a confirmé que l’attraction et l’intégration des immigrants et des travailleurs étrangers sur le marché du travail constituaient une priorité pour faire face à la pénurie de main-d’œuvre.

« Les besoins de main-d’œuvre varient grandement en fonction des secteurs d’activités. Une main-d’œuvre francophone afin de pallier rapidement aux besoins du commerce de détail et des entreprises de service, une main-d’œuvre bilingue pour les restaurateurs, les hôteliers et nos entreprises qui font affaire à l’extérieur du Québec et la reconnaissance des diplômes afin d’avoir accès à un plus grand bassin de main-d’œuvre qualifiée. Bien que l’immigration ne soit pas la seule option, la Chambre croit qu’elle représente une partie importante de la solution et que la région de Québec pourrait accueillir d’autres nouveaux arrivants. », soutient Julie Bédard, présidente et chef de la direction.

Entre 2012 et 2017, 6,2 % des immigrants admis au Québec se sont établis dans la région de la capitale nationale alors que le poids démographique était à 10 %. Bien que la situation s’améliore, il faut faire mieux.

« Il est clair que la pénurie de la main-d’œuvre nuit actuellement à la croissance de plusieurs entreprises, sans compter qu’elle limite les opérations des entreprises d’ici. Il ne faut pas tarder à multiplier les actions favorisant l’attraction, l’intégration et la rétention des talents », ajoute Mme Bédard.

D’autres pistes d’action ont été identifiées, notamment offrir des incitatifs fiscaux pour permettre aux retraités de réintégrer le marché du travail sans être pénalisés, faciliter l’intégration des travailleurs possédant des limitations fonctionnelles et s’assurer de retenir dans la région les talents qui émergent de l’Université Laval.

La CCIQ souhaite jouer un rôle clé pour favoriser l’intégration de la diversité au sein de la communauté d’affaires de Québec.

 

- 30 -

 

Source :

Sarah Vertefeuille
Conseillère communication et relations publiques
Chambre de commerce et d’industrie de Québec
svertefeuille@cciquebec.ca
Tél. : 418 692-0525

Retour aux actualités