CCIQ | Dévoilement des 4 Grands Québécois 2020

Dévoilement des 4 Grands Québécois 2020

Jeudi 23 janvier 2020

Québec, le 23 janvier 2020 – Quatre personnalités québécoises seront intronisées à l’Académie des Grands Québécois le 1er mai prochain en raison de leur apport exceptionnel à la région de Québec dans les domaines culturel, économique, social et de la santé. La Chambre de commerce et d’industrie de Québec (CCIQ) est fière de présenter ceux et celles qui se sont illustrés à la fois par leur vision, leur pouvoir d’influence, leur rayonnement et leur implication. 

 

Depuis 1989, l’Académie des Grands Québécois souligne le mérite exceptionnel de personnalités qui se sont brillamment illustrés dans les domaines culturel, économique, social et de la santé. 116 Grands Québécois et Québécoises ont été honorées au cours des 31 dernières années.

 

Les personnalités qui se verront décerner le titre de Grands Québécois pour l’année 2020 sont :

 

Dans le domaine économique

Monsieur Germain Lamonde

Fondateur et Président du Conseil

EXFO

 

Dans le domaine culturel

Monsieur Marc Gourdeau
Directeur général et artistique

Théâtre Premier Acte

 

Dans le domaine de la santé

Docteur Michel Maziade 

Professeur et titulaire de psychiatrie à la Faculté de médecine 

Université Laval

 

Dans le domaine social

Monsieur Louis Fortier
Professeur et Titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur les écosystèmes marins arctiques

Université Laval

 

Le 32e Gala des Grands Québécois se déroulera le vendredi 1er mai 2020 au Manège militaire de Québec. Pour plus d’information sur cette prestigieuse soirée, rendez-vous au www.cciquebec.ca/grandsquebecois.

 

– 30 –

 

Source :                 

Étienne Cummings

Directeur relations publiques et affaires gouvernementales

Chambre de commerce et d’industrie de Québec

 



Monsieur Germain Lamonde

Fondateur et président du conseil, EXFO

 

Entrepreneur visionnaire qui a la planète dans sa mire, Germain Lamonde, fondateur d’EXFO, a, en 30 ans, fait de son entreprise un joueur majeur sur l’échiquier mondial de l’industrie de l’optique photonique.

 

Dès le moment où il a lancé EXFO de son appartement d’étudiant, il a eu comme objectif d’en faire le leader mondial du secteur des tests de fibre optique. En effet, dès 1985, avant Internet, alors jeune ingénieur en physique complétant une maîtrise en optique, Germain Lamonde était déjà convaincu que la fibre optique deviendrait le médium de choix des futurs réseaux de télécommunications. Il a donc pris la première position en développant des instruments de tests de fibre optique conviviaux qui permettraient même aux travailleurs non spécialisés de bâtir l’infrastructure optique avancée et fiable de notre société moderne. 

 

Aujourd’hui, la longue liste des clients d’EXFO compte les grands joueurs des télécommunications. EXFO développe des solutions intelligentes de tests, de surveillance et d’analytique destinées aux opérateurs de réseaux fixes et mobiles tels, Bell, Verizon, ATT, Vodafone, etc., aux équipementiers dont : Ericsson et Cisco, et aux sociétés de services Web qui compte entre autres, Google, Amazon, etc. Plus de 2 000 opérateurs télécom dans le monde font confiance à l’expertise d’EXFO, dont 95 des 100 plus importants exploitants de réseaux de télécommunications au monde : ATT, Verizon, Orange, Vodafone, etc. Essentiellement, EXFO contribue indirectement à rendre possible et fiable la majorité de nos appels téléphoniques fil et sans-fil et de nos connexions Internet. EXFO compte aujourd’hui 1900 employés répartis dans 30 pays et possède 40 % du marché mondial.

 

EXFO a toujours cherché à innover et bien que l’entreprise ait obtenu plus de 100 brevets au fil des ans, la véritable mesure de l’innovation pour Germain Lamonde est : « Notre capacité de comprendre et d’anticiper les besoins de nos clients (ce qui) nous a permis de lancer plusieurs “innovations disruptives”, et ce mondialement. Nous avons ensuite développé une exceptionnelle capacité de transformer ces innovations en parts de marché – ce qui est la mesure ultime de l’innovation. » 

 

L’approche de gestion fondée sur la confiance et l’aspiration à l’excellence de Germain Lamonde lui ont permis de recruter les plus talentueux employés. Son leadership et son humanisme les poussent à donner le meilleur d’eux-mêmes et à se surpasser. Les collègues de Germain Lamonde le décrivent comme un leader créatif, pragmatique et accessible qui inspire confiance, cultive les talents et accueille toutes les bonnes idées, sans égard au rang hiérarchique de celles et ceux qui les trouvent. 

 

En juin 2019, à Monaco, Germain Lamonde  représentait le Canada au Grand Prix de l’EntrepreneurMC d’Ernst & Young de l’année contre 46 pays concurrents.

 

Germain Lamonde, d’inventeur à entrepreneur, a fait d’EXFO, sa petite entreprise locale et privée, une société ouverte multinationale listée à Toronto et au NASDAQ. Il a fait de la ville de Québec une plaque tournante en haute technologie et l’une des économies canadiennes les plus florissantes alors qu’on y retrouve le siège social mondial d’EXFO et son principal centre de recherche et développement. Bâtisseur des télécommunications modernes, Germain Lamonde est fier du succès financier et de la renommée mondiale d’EXFO, mais il tire sa plus grande satisfaction de la création de valeur et d’emplois, et de la chance qu’il a de pouvoir redonner à sa communauté et de créer un monde meilleur.




Monsieur Marc Gourdeau 
Directeur général et artistique, Théâtre Premier Acte

Homme de théâtre et d’art, Marc Gourdeau a consacré sa vie à la promotion et à la mise en valeur du milieu théâtral et de ses artisans. Son père voulait qu’il devienne ingénieur puisqu’il était « très fort en mathématiques. » Mais son cœur l’a mené au théâtre, vers les jeunes et leur audace et il est aujourd’hui un acteur incontournable de la culture. Il participe à toutes les tribunes, à l’élaboration de politiques et propose toujours des avenues qui font consensus. Il a grandement contribué au fil des décennies à faire de Québec une ville culturelle.

 

Depuis 1999, Marc Gourdeau veille avec passion et générosité à la mission du Théâtre Premier Acte : favoriser la diffusion d’œuvres théâtrales issues d’artistes ou de regroupements professionnels dits de la relève. Dans le même élan et le même engagement, il produit depuis 25 ans le volet Arts de la rue du Festival d’été et depuis plus de 10 ans, il s’investit auprès du théâtre jeune public produit dans la région de Québec et vu à l’étranger lors de tournées internationales. Il fonde l’Annexe, un centre de services artistiques, il s’implique bénévolement depuis 25 ans à la radio communautaire CKRL et en 2018, il instaure un volet Arts de la rue au festival ComédiHa!.

 

En 2015, il reçoit le prix Sentinelle par ses pairs du Conseil québécois du théâtre pour son implication professionnelle et sa contribution remarquable au sein du Théâtre Premier Acte. Robert Lepage en dit d’ailleurs : « Il est heureux que, depuis 21 ans, Premier Acte accompagne et souvent suscite le premier rôle d’une comédienne, la première création d’un metteur en scène, la première pièce d’une auteure, la naissance d’une nouvelle compagnie théâtrale. Premier Acte est laboratoire de recherche, observatoire de la jeune dramaturgie, un lieu de permissions, de risques, d’imagination et de découvertes. L’apport de Marc Gourdeau à ce développement est indéniable. » Investi, Marc Gourdeau a marqué le parcours de plusieurs artistes.

 

Sa détermination à défendre le secteur des arts et de la culture l’amène à s’impliquer dans des organismes liés à la culture. Il est membre du conseil d’administration du Conseil québécois du théâtre pendant six ans, au Conseil de la culture plus de 15 ans dont huit à titre de président et membre du Comité art et affaires à la Chambre de commerce de Québec.

 

À titre de président du Conseil de la culture, il prend position pour reconnaître et défendre le milieu artistique et culturel professionnel. Ses interventions ont convaincu plus d’un décideur de l’importance de la culture comme secteur d’activité économique. Marc Gourdeau fait l’unanimité, tant auprès des pouvoirs politiques, que des professionnels, des gens d’affaires et des artistes qui vivent de la culture. Son expertise est recherchée notamment à l’occasion de la tenue de comités consultatifs et de jury de subvention tant par le Conseil des arts et lettres du Québec que par le Conseil des arts du Canada. 

 

Âme et corps du Théâtre Premier Acte, Marc Gourdeau a su convaincre de l’importance de permettre à la relève théâtrale de se produire. Audacieux et généreux, il a toujours défendu la contribution des arts et de la culture à l’avancement de notre société, à l’ouverture et au progrès démocratique, qu’elle constitue l’âme d’une société et contribue à la richesse et à la prospérité de la Capitale nationale.


Docteur Michel Maziade
Professeur et titulaire de psychiatrie à la Faculté de médecine - Université Laval

Médecin spécialisé en psychiatrie familiale, infantile et juvénile et chercheur émérite de l’Université Laval, le Dr Maziade a réalisé, dans les 40 dernières années, des percées importantes dans les ramifications familiales des grandes maladies psychiatriques que sont la schizophrénie, le trouble bipolaire et la dépression majeure.

Fondateur et directeur du Centre de recherche Université Laval Robert-Giffard, aujourd’hui le Centre de recherche CERVO, de 1987 à 2013. Avec son équipe, il a développé une approche combinant psychopathologie du développement, neuropsychologie, électrorétinographie et génétique familiale afin de rechercher les racines des principaux troubles psychiatriques de la schizophrénie, du trouble bipolaire ou de la dépression majeure. Il a mené des études longitudinales et transversales pendant plus de 40 ans sur des familles de l’Est du Québec touchées par ces maladies. Ses recherches lui ont permis de découvrir que les enfants à risque de schizophrénie et de maladie bipolaire présentent tôt dans leur vie certains indicateurs de dysfonctions qui apparaissent à l’âge adulte.

Ses études ont ainsi mené à trois brevets et le développement, en partenariat avec l’Université Laval, à l’entreprise de biotechnologie diaMentis qui est à mettre sur le marché international le premier test diagnostic biologique précis et fiable de dépistage précoce chez les jeunes patients à risque. Grâce aux recherches sur les racines infantiles de la schizophrénie, du trouble bipolaire et de la dépression majeure et à la pensée innovante du Dr Maziade, l’offre de services précoces de santé avant l’apparition des premiers symptômes de la maladie est en voie d’être complètement renouvelée au niveau national et international, permettant non seulement de retarder l’apparition de la maladie et de diminuer sa sévérité, mais parfois même de la prévenir.

Homme de cœur sensible aux impacts des problèmes de santé mentale, il lutte contre la stigmatisation des patients et il veille à la diffusion des connaissances, travaillant en étroite collaboration avec les familles pour s’assurer des retombées concrètes de ses résultats de recherche. Fort de son expérience auprès des familles et enfants venus le consulter pour divers problèmes affectifs, de développement ou de comportement, le Dr Maziade publie, en 1988, le Guide pour parents inquiets : Aimer sans se culpabiliser aux Éditions La Liberté et en France par les Éditions Frison-Roche.

Toujours actif, le Dr Maziade est aujourd’hui le directeur du Centre de neuromédecine personnalisée et du neurodéveloppement de l’enfant au sein du Centre CERVO. En reconnaissance de son expertise dans le domaine, Dr Mazide a été invité en 2017 par l’Association des psychiatres du Canada (APC) à faire partie du Research Committee qui travaille au développement de lignes directrices de pratique médicale concernant les enfants génétiquement à risque et la maladie mentale parentale. De plus, les travaux et le développement scientifique créés par Dr Maziade ont permis d’attirer dans la région de Québec plus de 200 millions $ en recherche directe et en financement d’infrastructures, un exemple tangible de retombées économiques découlant de travaux scientifiques et de rayonnement pour la ville de Québec.

Reconnu comme l’un des pionniers de la génétique psychiatrique au Canada, sommité mondialement reconnue, conférencier recherché, Dr Maziade, chercheur, bâtisseur et visionnaire, est surtout fondamentalement un humaniste dont le plus ardent désir fut de soigner et d’améliorer la santé des gens, d'éliminer la maladie mentale et son immense cortège de souffrances pour les individus affectés, leur famille et leurs proches.

Monsieur Louis Fortier
Professeur et Titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur les écosystèmes marins arctiques, Université Laval

Professeur-chercheur en océanographie au Département de biologie, Louis Fortier a contribué de manière colossale à l’avancement des connaissances fondamentales en matière océanographique arctique. Il a revitalisé et internationalisé la recherche nordique à Québec, au Québec et au Canada. C’est cependant dans le secteur social que l’empreinte deLouis Fortier est la plus marquée. En effet, au cours des dernières années, il a mis la recherche au service d’un développement socio-économique durable et harmonieux pour les communautés du Nord du Québec et de l’Arctique canadien impactées par le changement climatique, en décloisonnant sciences naturelles, sciences de la santé et sciences sociales.

 

Diplômé des Universités Laval et McGill et boursier postdoctoral de l’OTAN, Louis Fortier présente une liste interminable de ses nombreuses réalisations hors-normes : grandes expéditions multidisciplinaires et internationales en Arctique, regroupement stratégique Québec-Océan, brise-glace de recherche canadien NGCC Amundsen, Réseau de centres d’excellence ArcticNet, partenariats de recherche majeurs avec l’industrie, contributions majeures à l’Année Polaire Internationale, Unité Mixte Internationale Takuvik, Institut Nordique du Québec, etc.

 

Dans cette optique, Louis Fortier, conscient des enjeux écosystémiques soulevés par la transformation du Nord par le changement climatique, enjeu stratégique pour le Québec et le Canada, il crée et dirige en 2003, le Réseau de Centres d’Excellence ArticNet (2004-2024) pour l’étude intégrée des sciences naturelles, de la santé et des aspects socio-économiques de l’Arctique canadien en mutation. ArticNet est considéré globalement comme le plus grand effort concerté visant à anticiper les conséquences environnementales et socio-économiques de la transformation actuelle de l’Arctique et regroupe 155 équipes dans 32 universités canadiennes et des centaines de collaborateurs dans 16 pays.

 

Cette approche transsectorielle couplée à divers mécanismes efficaces, dont les Études Régionales Intégrées des Impacts, a résolument mis la recherche au service d’un développement socio-économique durable et harmonieux du Nord du Québec et de l’Arctique canadien. Pour le Nord, ses écosystèmes et ses communautés, les retombées sociales et économiques sont spectaculaires. De la décision des pétrolières d’annuler les forages exploratoires en mer de Beaufort à la stabilisation des pistes d’atterrissage du Nunavik; de la mise en place de nombreux programmes de santé dans le Nord du Québec aux investissements majeurs du fédéral dans l’amélioration des conditions d’habitation au Nunatsiavut, Nunavut et Inuvialuit, on répertorie maintenant près de 130 cas où la recherche menée par ArcticNet et ses partenaires a eu une influence directe sur les décisions de l’industrie et des gouvernements ou encore sur le développement de programmes sociaux et en santé dans le Nord.

 

Bâtisseur infatigable aux horizons sans fin, Louis Fortier s’emploie présentement à la construction d’un complexe scientifique de 84 millions $ sur le campus de l’Université Laval lié à l’Institut nordique du Québec qu’il a fondé en 2014, complexe voué à favoriser un développement durable du Nord du Québec et de l’Arctique canadien. Sous l’égide de Louis Fortier, toute recherche financée par ArcticNet et l’Institut nordique du Québec doit informer la prise de décision et la formulation de politiques afin d’appuyer les communautés et les industries dans leur développement et ultimement, appuyer scientifiquement le développement d’une économie bleue dans l’Arctique canadien incluant les secteurs du tourisme, de la navigation, des pêcheries et des mines. 

Mais surtout, à l’instar du capitaine Joseph-Elzéar Bernier et de Louis-Edmond Hamelin, Louis Fortier consolide les dimensions maritime, nordique et scientifique qui définissent la ville de Québec.

Retour aux actualités